Al-Zuras Tarot

Les cartes de tarot, autrefois connues sous le nom de trionfi et plus tard de tarocchi ou tarocks, forment un jeu de cartes à jouer qui a connu une riche histoire à travers l’Europe depuis le milieu du XVe siècle. Initialement utilisées pour les jeux de cartes comme le Tarocchini, ces cartes ont évolué vers une famille plus large de jeux dans diverses régions européennes, englobant le Grosstarok allemand, le Tarot français et le Königrufen autrichien.

Cependant, leur récit s’est élargi avec les affirmations des occultistes français de la fin du XVIIIe siècle, attribuant à ces cartes des pouvoirs ésotériques et divinatoires.

Cela a conduit à l’émergence de jeux personnalisés spécifiquement pour la lecture des cartes de tarot et la cartomancie.

Types distinctifs de jeux de tarot

Les jeux de tarot se déclinent en deux types principaux : ceux destinés aux jeux de cartes et ceux conçus pour la divination.

La structure du jeu de tarot reflète les cartes à jouer courantes avec quatre couleurs variant selon les régions. Les costumes français sont répandus en Europe occidentale, centrale et orientale, tandis que les costumes latins dominent l’Europe du Sud.

Chaque couleur comprend 14 cartes, dont des cartes pip numérotées de un à dix et quatre cartes à figure.

De plus, le tarot comprend un atout unique de 21 cartes et une seule carte connue sous le nom de Fou, qui peut servir d’atout le plus élevé ou être utilisée stratégiquement pendant le jeu.

L’évolution du tarot : jeux contre divination

Dans les régions où les jeux de cartes de tarot ne sont pas répandus, des cartes de tarot cartomantiques spécialement conçues répondent à des fins de nouveauté et de divination.

Les premiers occultistes français ont propagé des affirmations reliant les cartes de tarot à l’Égypte ancienne, à la Kabbale et à d’autres traditions ésotériques, bien que la recherche historique ait localisé leur origine dans le nord de l’Italie du XVe siècle.

Malgré l’absence de preuves historiques d’une utilisation divinatoire significative jusqu’au XVIIIe siècle, l’influence des occultistes a perpétué une fausse interprétation des origines et des objectifs du tarot.

Racines historiques et répartition géographique

Les cartes de tarot, initialement connues sous le nom de tarocchi, ont fait leur apparition à Ferrare et à Milan, provenant du jeu italien standard de quatre couleurs.

Leur développement s’est probablement inspiré du jeu égyptien mamelouk, coïncidant avec l’introduction du papier d’Asie en Europe occidentale.

Alors que les Européens commençaient à produire leurs propres cartes, des variations sont apparues, établissant les premiers modèles de jeux de tarot.

READ  Thomas Da Costa Ses Parents & Origine

Répartition géographique et résurgence culturelle

Si l’usage du tarot a décliné au XXe siècle, certains pays et régions ont connu un renouveau. Le Tarot français a pris de l’importance dans les années 1950, évoluant pour devenir l’un des jeux de cartes les plus populaires en France.

De même, les jeux de tarock comme Königrufen ont connu une croissance en Autriche, organisant des tournois internationaux impliquant des pays d’Europe de l’Est.

Le Danemark, la Suisse et certaines régions d’Allemagne et d’Italie continuent de proposer des jeux de tarot régionaux.

Aperçus historiques sur les jeux de tarot

L’évolution des cartes à jouer de type tarot remonte à la fin du 14e siècle et s’est progressivement répandue à travers l’Europe.

Les premiers jeux comportaient des combinaisons de matraques, de pièces de monnaie, d’épées et de coupes, avec diverses adaptations régionales et l’ajout d’illustrations allégoriques, marquant l’émergence des atouts ou « trionfi ».

Propagation et lignées variées

L’expansion du tarot en dehors de l’Italie, notamment en France et en Suisse pendant les guerres d’Italie, a vu l’émergence de diverses lignées et de variations régionales dans l’ordre des atouts.

Différents ordres d’atouts répartis dans diverses régions, façonnant l’évolution des jeux de tarot.

Divers types de jeux de tarot

Les jeux de tarot varient considérablement selon les cultures, allant des jeux de cartes italiens comme Tarocco Piemontese aux jeux de cartes français avec des illustrations s’écartant des motifs allégoriques de la Renaissance.

Les États allemands ont développé leurs packs Tarock, tandis que les decks adaptés à l’Espagne ont émergé avec des caractéristiques uniques vers 1820.

Du jeu à la divination : l’ère de la cartomancie

Le but principal des cartes de tarot tournait initialement autour de jouer à des jeux. Cependant, leur transition vers le domaine de la cartomancie a commencé vers la fin du XVIIIe siècle.

Les jeux de tarot ésotériques comme le Tarot de Marseille et le Tarot Rider-Waite ont pris de l’importance dans les pratiques divinatoires, avec des divisions distinctes des arcanes majeurs et mineurs.

Remarques finales

Les cartes de tarot, originaires des cartes à jouer en Europe, ont connu une évolution fascinante, se ramifiant dans diverses avenues culturelles et ésotériques.

Leur parcours depuis les outils de jeu jusqu’aux instruments divinatoires a contribué à leur attrait durable, persistant comme sujet de fascination et d’interprétation à travers diverses cultures et sociétés.