Céline Dumerc ET SA Compagne Pauline

Céline Dumerc ET Pauline

Céline Dumerc et Pauline sont des figures marquantes du monde du basket féminin, laissant chacune une marque indélébile sur ce sport.

Céline Dumerc, meneuse française à la retraite, est célébrée pour son leadership exceptionnel et sa vision du terrain, guidant l’équipe de France vers un succès sans précédent, dont une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

D’autre part, Pauline, dont le nom complet n’est pas précisé, a fait preuve d’un talent et d’une polyvalence extraordinaires sur le terrain, gagnant la reconnaissance pour ses prouesses de buteuse et ses compétences défensives.

Ensemble, Dumerc et Pauline incarnent l’habileté, le dévouement et la passion qui définissent les athlètes d’élite dans le domaine dynamique du basketball féminin.

Céline Dumerc et Pauline

Céline Dumerc et Pauline sont toutes deux des figures marquantes du monde du basketball féminin, faisant preuve d’habiletés et de leadership remarquables sur le terrain.

Céline Dumerc, meneuse de jeu française, est célèbre pour sa vision exceptionnelle du terrain, ses passes précises et ses performances d’embrayage. Son illustre carrière a notamment mené l’équipe de France à de nombreuses victoires, ce qui lui a valu le surnom de « The Boss ». En revanche, Pauline est une étoile montante, connue pour sa polyvalence en tant qu’attaquante.

Son style de jeu dynamique, alliant prouesses de buteur et sens défensif, a fait d’elle une joueuse clé tant pour son club que pour l’équipe nationale. Ensemble, l’expérience de Dumerc et l’énergie juvénile de Pauline contribuent à former un formidable duo qui illustre la force et la profondeur du basket féminin en France.

Céline Dumarc et les liens de l’amitié

En grandissant, Sara Roumy n’était pas seulement une camarade de jeu d’enfance mais une coéquipière de l’équipe de France U16. La camaraderie que nous avons développée a résisté à l’épreuve du temps.

Aujourd’hui, alors que Sara poursuit ses études à l’Insep, nos souvenirs communs continuent de résonner. De plus, mes relations avec d’autres joueuses du centre de formation de Bourges Basket, comme Eva et Mayé Touré, ont été déterminantes dans mon parcours.

La signification du numéro 18

Le choix du numéro de maillot est souvent personnel et symbolique. Pour moi, le numéro 18 occupe une place particulière dans mon cœur. C’est avec ce maillot que j’ai accédé à la scène professionnelle en évoluant à la fois en LFB et en Euroligue la saison dernière.

La nouveauté de l’expérience, semblable à celle d’une petite fille entrant dans un magasin de bonbons, est gravée dans ma mémoire. La salle de concert d’Ekaterinbourg et les présentations des équipes ont ajouté une grandeur qui a laissé un impact durable, alimenté par la présence d’un public enthousiaste.

Un aperçu du passé : Tarbes et l’héritage familial

L’absence l’année dernière sur l’action du Quai de l’Adour pour cause d’engagements NF2 m’a fait réfléchir sur mes racines tarbais. Avec une mère qui était également joueuse, le lien avec cette ville est profond.

Tarbaise, à 20 ans, a décroché le titre de meilleur jeune joueur de la LFB la saison dernière, assurant à la fois le championnat de France et l’Eurocoupe avec Bourges. Désormais, le rêve est de représenter la France aux Jeux olympiques d’été de 2024 à Paris.

Triomphe de l’Eurocup et gloire nationale

Triomphe de l’Eurocup : Le summum de ma performance a été observé lors de l’Eurocup, où le décor du Prado a ajouté une touche de magie. Le titre national français à seulement deux ans reste un souvenir surréaliste et précieux, accentué par la présence des proches.

Coup de cœur en Coupe de France : La défaite en finale de la Coupe de France à l’Accor Aréna, prolongée en deux prolongations, a été une pilule difficile à avaler. Ce revers a alimenté mon anticipation pour la prochaine Coupe du Monde.

Le parcours avec l’équipe de France

Être sélectionné en équipe de France à Marseille était un rêve réalisé. Le sentiment d’être « comme une petite fille arrivant dans un magasin de bonbons » était accablant.

Des noms familiers m’entouraient, et la joie de la victoire à Marseille, avec un apport notable de 6 points, a rendu l’expérience inoubliable. Le match de Pau, où j’ai chanté la Marseillaise devant mes proches, est un souvenir précieux.

Naviguer dans le leadership dans l’équipe de France

Depuis le départ à la retraite de Céline Dumere en 2017, le rôle de leader au sein de l’équipe de France est une responsabilité partagée. L’été dernier a été une expérience d’apprentissage alors que j’ai exploré les complexités du leadership.

L’énergie dérivée d’une saine compétition est indéniable, et j’aime relever le défi de maintenir mon individualité tout en embrassant l’esprit collectif de l’équipe.

Petite enfance et Centre de Formation Bourges3 (2010-2012)

La passion de Pauline Lithard pour le basket s’est enflammée dans le cadre de sa maison à Kaysersberg.

Faisant ses premiers pas au Centre de Formation Bourges3 de 2010 à 2012, elle se retrouve à côtoyer des basketteurs français emblématiques, dont l’illustre Céline Dumerc. Ces années de formation ont jeté les bases de ses futurs efforts sur le terrain.

Reims Basket et prouesses défensives (2012-2013)

En 2012, Pauline Lithard signe avec l’équipe féminine de Ligue 2 Reims Basket. Malgré les difficultés de tir de l’équipe, ses prouesses défensives ont brillé. C’est à cette époque qu’elle aspirait à se lancer dans les échelons d’élite du basket-ball.

READ  Mariage Susan Boyle ET Son Mari

L’été 2013 la voit remporter un championnat du monde et une médaille d’argent avec l’équipe de France des moins de 19 ans, faisant d’elle une étoile montante.

Flammes Carolo et Rising Stardom (2013-2016)

Un revers à l’été 2014, dû à une blessure à un doigt, interrompt son projet de participer au Championnat d’Europe avec l’équipe de France des moins de 20 ans. Mais le destin prend un tournant positif puisqu’elle rejoint Flammes Carolo en remplacement d’Amel Bouderra en LFB en fin de saison.

Entraînée par Romuald Yernoux, elle s’impose rapidement comme l’un des futurs talents français. Connue pour son stand de tir impressionnant et sa vision exceptionnelle du terrain, Pauline Lithard était sur le chemin de la célébrité.

Landerneau Bretagne Basket et Rôle de Leadership (2016-2018)

En mai 2016, un geste stratégique ramène Pauline dans le Finistère, puisqu’elle rejoint le Landerneau Bretagne Basket après avoir fait face à un temps de jeu limité dans les Ardennes.

Cela marque un tournant dans sa carrière, lui offrant un nouveau rôle stimulant avec des responsabilités accrues dans un département qu’elle connaissait déjà. La saison 2016-17 a été témoin de sa performance exceptionnelle, avec une moyenne de 12,8 points par match et qui lui a valu le titre de meilleure capitaine de la ligue LF2. Son équipe a atteint les qualifications de la LF2, ouvrant la voie à une série de victoires.

La saison 2017-2018 s’est avérée être un nouveau triomphe pour Pauline

Lithard, alors que son équipe a remporté le championnat et obtenu une place convoitée en LFB après avoir battu Angers en finale. Elle a notamment été nommée capitaine de l’équipe de France, ajoutant une plume supplémentaire à sa casquette.

Transition et titularisation avec Charnay (2018-2021)

Après trois saisons réussies en Bretagne, Pauline Lithard traverse un moment charnière lorsqu’elle envisage de quitter le Landerneau Bretagne Basket. La saison 2019/2020 l’a vue endosser la défense avec Charnay, démontrant sa capacité d’adaptation et sa résilience.

Au fil de la saison 2020-2021, elle a maintenu une moyenne impressionnante de 8,5 points, 3,8 passes décisives et 1,9 interceptions lors des huit premiers matchs, attirant l’attention de Saint-Amand en décembre.

Petite enfance et Centre de Formation Bourges3 (2010-2012)

La passion de Pauline Lithard pour le basket s’est enflammée dans le cadre de sa maison à Kaysersberg.

Faisant ses premiers pas au Centre de Formation Bourges3 de 2010 à 2012, elle se retrouve à côtoyer des basketteurs français emblématiques, dont l’illustre Céline Dumerc. Ces années de formation ont jeté les bases de ses futurs efforts sur le terrain.

Reims Basket et prouesses défensives (2012-2013)

En 2012, Pauline Lithard signe avec l’équipe féminine de Ligue 2 Reims Basket. Malgré les difficultés de tir de l’équipe, ses prouesses défensives ont brillé. C’est à cette époque qu’elle aspirait à se lancer dans les échelons d’élite du basket-ball.

L’été 2013 la voit remporter un championnat du monde et une médaille d’argent avec l’équipe de France des moins de 19 ans, faisant d’elle une étoile montante.

Flammes Carolo et Rising Stardom (2013-2016)

Un revers à l’été 2014, dû à une blessure à un doigt, interrompt son projet de participer au Championnat d’Europe avec l’équipe de France des moins de 20 ans. Mais le destin prend un tournant positif puisqu’elle rejoint Flammes Carolo en remplacement d’Amel Bouderra en LFB en fin de saison.

Entraînée par Romuald Yernoux, elle s’impose rapidement comme l’un des futurs talents français. Connue pour son stand de tir impressionnant et sa vision exceptionnelle du terrain, Pauline Lithard était sur le chemin de la célébrité.

Landerneau Bretagne Basket et Rôle de Leadership (2016-2018)

En mai 2016, un geste stratégique ramène Pauline dans le Finistère, puisqu’elle rejoint le Landerneau Bretagne Basket après avoir fait face à un temps de jeu limité dans les Ardennes.

Cela marque un tournant dans sa carrière, lui offrant un nouveau rôle stimulant avec des responsabilités accrues dans un département qu’elle connaissait déjà. La saison 2016-17 a été témoin de sa performance exceptionnelle, avec une moyenne de 12,8 points par match et qui lui a valu le titre de meilleure capitaine de la ligue LF2. Son équipe a atteint les qualifications de la LF2, ouvrant la voie à une série de victoires.

La saison 2017-2018 s’est avérée être un nouveau triomphe pour Pauline

Lithard, alors que son équipe a remporté le championnat et obtenu une place convoitée en LFB après avoir battu Angers en finale. Elle a notamment été nommée capitaine de l’équipe de France, ajoutant une plume supplémentaire à sa casquette.

Transition et titularisation avec Charnay (2018-2021)

Après trois saisons réussies en Bretagne, Pauline Lithard traverse un moment charnière lorsqu’elle envisage de quitter le Landerneau Bretagne Basket. La saison 2019/2020 l’a vue endosser la défense avec Charnay, démontrant sa capacité d’adaptation et sa résilience.

Au fil de la saison 2020-2021, elle a maintenu une moyenne impressionnante de 8,5 points, 3,8 passes décisives et 1,9 interceptions lors des huit premiers matchs, attirant l’attention de Saint-Amand en décembre.