Sagamore Stévenin Taille

Sagamore Stévenin Taille environ 174 cm ce qui équivaut à 5 pieds 9 pouces, est un acteur français largement reconnu pour ses performances convaincantes dans le monde du cinéma.

NomSagamore Stévenin
Sagamore Stévenin Taille174 cm, 5 pi 9 pouces.
Poids70 kg
Naissance9 mai 1974 (49 ans)
Lieu de naissanceFrance
NationalitéDrapeau de la France Français
ProfessionActeur

Né le 4 janvier 1974 à Paris, Stévenin s’est taillé une place grâce à son talent polyvalent et sa présence charismatique à l’écran.

Avec une carrière de plusieurs décennies, il a fait une transition harmonieuse entre la télévision et le cinéma, laissant une marque indélébile sur l’industrie française du divertissement.

Au-delà de sa stature physique, le dévouement de Stévenin à son métier et sa capacité à incarner des personnages divers ont fait de lui une figure respectée dans le domaine du jeu d’acteur, captivant le public à chaque nouveau projet.

Sagamore Stévenin Taille

Sagamore Stévenin mesure 174 cm, ce qui équivaut à 5 pieds 9 pouces. Cet acteur français, né le 4 janvier 1974 à Paris, s’est imposé comme un talent polyvalent dans le monde du cinéma.

YouTube video

Avec une carrière de plus de deux décennies, Stévenin a captivé le public grâce à ses performances convaincantes dans divers films et séries télévisées. Sa stature, tant en termes de présence physique que de prouesses d’acteur, a contribué à son succès dans l’industrie du divertissement.

Mesurant 5 pieds 9 pouces, Sagamore Stévenin continue de laisser une impression durable par son charisme à l’écran et son dévouement à son métier.

Vie privée

Dans la toile complexe de la famille Stévenin, les racines de Sagamore sont profondes. Son père, l’acteur acclamé Jean-François Stévenin, prépare le terrain pour une famille profondément immergée dans le monde du cinéma.

Semblable à Sagamore, son frère Robinson Stévenin et ses frères et sœurs Pierre Stévenin et Salomé Stévenin se sont également aventurés dans le métier d’acteur. La famille Stévenin témoigne ainsi de l’héritage de talents transmis de génération en génération.

Débuts de carrière

Le parcours de Sagamore Stévenin dans l’industrie cinématographique a commencé au début des années 1980 lorsqu’il s’est lancé dans le domaine du théâtre en tant qu’enfant artiste.

Au fil des années, il est apparu sur les écrans dans environ 25 films et téléfilms français. Mais c’est en 1999 qu’il acquiert une véritable reconnaissance internationale grâce à son interprétation du personnage masculin principal du film Romance, réalisé par Catherine Breillat.

Débuts de carrière

Le film Romance a propulsé Stévenin sous les feux de la rampe, non seulement pour ses prouesses d’acteur mais aussi en raison de la nature controversée du film.

Abordant des thèmes sexuels explicites, il a déclenché un discours public sur la frontière ténue entre l’art érotique et la pornographie. Le rôle de Stévenin dans le film a mis en valeur sa capacité à aborder des sujets stimulants et provocateurs, faisant de lui un acteur polyvalent.

Le saut vers les rôles anglophones

En 2008, Sagamore Stévenin fait un grand pas dans sa carrière en acceptant son premier rôle anglophone. Incarner Étienne Balsan dans le téléfilm Coco Chanel, aux côtés de Shirley MacLaine, marque une étape importante dans son parcours artistique.

READ  Adeline Toniutti Wikipédia, Âge & Biographie
Le saut vers les rôles anglophones

La transition vers des rôles anglophones a mis en valeur sa capacité d’adaptation et a élargi sa portée sur la scène internationale.

Le passage théâtral

De février à mai 2006, Sagamore s’est aventuré dans le monde du théâtre, captivant le public parisien avec son interprétation dans une version française de A Clockwork Orange.

Le passage théâtral

Cette décision souligne son dévouement au métier, démontrant sa polyvalence non seulement à l’écran mais aussi sur scène.

Un prélude télévisuel

Le premier rendez-vous de Sagamore avec le métier d’acteur s’est déroulé sur le petit écran en 1982 avec « La Couleur de l’abîme », un téléfilm réalisé par Pascal Kané.

Un prélude télévisuel

Mais c’est sa percée au cinéma en 1992, aux côtés de son frère Robinson dans « La Révolte des enfants » de Gérard Poitou-Weber, qui marque l’aube d’une carrière prometteuse.

L’Odyssée cinématographique commence

Le grand écran attire Sagamore en 1991 avec « La Totale » de Claude Zidi, ouvrant la voie à une carrière empreinte de polyvalence.

L'Odyssée cinématographique commence

Jonglant entre la télévision et le cinéma, il incarne le jeune Jean-François Stévenin dans « Les Frères Gravet » (1996) et accède aux premiers rôles avec des films comme « La Cible » (1997) et « Comme une bête » (1998).

Percée dans la controverse

Le nom de Sagamore est entré dans la conscience publique en 1999 avec son rôle dans le film controversé de Catherine Breillat, « Romance ».

Percée dans la controverse

En collaboration avec Caroline Ducey et Rocco Siffredi, il incarne Paul, un mannequin rejetant tout rapport sexuel avec sa petite amie. Cela marque un moment charnière dans sa carrière, consolidant sa présence dans le paysage cinématographique.

Une palette de genres

La polyvalence est devenue la marque de fabrique de Sagamore alors qu’il naviguait à travers divers genres. De l’amant dans « Lisa » (2001) au tueur à gages dans « Sueurs » (2002) en passant par le rôle principal dans l’adaptation de la bande dessinée « Michel Vaillant » (2003), il a fait ses preuves.

Une palette de genres

La même année, il interprète le rôle du Romano dans « Errance » de Damien Odoul, démontrant sa capacité à embrasser des personnages variés.

Reprise théâtrale

L’incursion de Sagamore dans le domaine théâtral s’est matérialisée en février 2006 avec l’adaptation française de « Orange mécanique », dans laquelle il s’est mis dans la peau du protagoniste, Alex.

Reprise théâtrale

Cela marque un nouveau chapitre de son parcours artistique, démontrant ses prouesses au-delà des limites de l’écran.

Entreprises de télévision

Parallèlement à ses exploits cinématographiques, Sagamore est apparu sur les écrans de télévision dans divers films réalisés par des sommités comme Roger Vadim, Pierre Boutron, Caroline Huppert et Patrick Volson.

Entreprises de télévision

Son aptitude à passer en douceur d’un médium à l’autre a solidifié son statut d’interprète aux multiples facettes.

La saga Falco

En juin 2013, Sagamore revient sur le devant de la scène dans la série de TF1 « Falco ». Incarnant un policier se réveillant après vingt-deux ans de coma, il a captivé le public par sa performance convaincante.

La saga Falco

Cependant, en juin 2015, il prend la décision de faire ses adieux à la série lors de sa quatrième saison, marquant un chapitre poignant de son parcours télévisuel.